jueves, 28 de abril de 2016

EXPOSICION


Fco. Javier Díaz S. 3ºE


- Definición          → Informa sobre algún tema de forma clara y ordenada


                                             
                                       → La exposición siempre es clara y objetiva
                                           evitando ambigüedades

 -Características             → Predomina la función representativa y la   
                                          modalidad enunciativa

                                                               → Deductiva (idea principal al
                                                                   principal)
                                      → Estructura
                                                               → Inductiva (idea principal al
                                                                   final)





                          → Se sule utilizar la 3a pers, y el indicativo

 - Lenguaje        →  Utiliza un lenguaje formal   
                         
                          → Se utilizas elementos no verbales, como
                              los gestos, para aclarar ideas




                         → Divulgativa, destinada a un publico general
 - Tipos
                         → Especializada, destinada a expertos en el tema










                             

                                                GÉNERO DE TERROR

Resultado de imagen de cartel cine insidious 4



El género de terror no tiene una fecha concreta para definir su comienzo, pero si sabemos que comenzó a ser popular a partir de la obra de
Mary Shelley... Frankestein.
Este género trata de hacer pasar al espectador uno de los sentimientos mas fuertes del ser humano, como es el "miedo".
Actualmente este genero a llegado a su fenix, aunque anteriormente tambien se hicieron muy buenas peliculas y recordadas hasta hoy en dia.

domingo, 7 de febrero de 2016

Journal Échange

Journal du voyage

Le voyage ne commença pas le mercredi matin, mais le mardi. Je devais faire ma valise et elle devait peser 15 kg. Seuleument, je crois que presque tout le monde avait une valise qui pesait plus de 15 kg.
Le mercredi matin, l’avion est partit à sept heures de l’aeroport de Seville et nous sommes arrivés à Barcelone à huit heures et quart.
En fait, le voyage n’était pas très long, mais j’étais très fatigué.
Pendant le voyage, les paysages étaient magnifiques.





Après 3 heures de bus depuis Barcelone jusqu’à Canet, nous avons rencontré nos correspondants, nous avions assez honte. Tous les élèves nous regardaient. Après avoir salué nos correspondants, nous avons mangé avec eux et ensuite nous avons visité leur lycée.



Il était très grand; il y avait beaucoup de classes, huit terrains de basket, et un terrain d’atletisme, une cantine très grande, et un gymnase, je n’ai pas vu l’interieur mais les personnes qui y sont entrées m’ont dit qu’il était incroyable.





A 4 heures et demi, je suis arrivé chez ma correspondante,
c’était une maison très grande. Ma chambre était au rez de chaussée, et il y avait un lavabo et une douche dedans. J’ai aussi rencontré ma “nouvelle famille” qui se sont bien occupées de moi.



L’après-midi, nous sommes allés à la plage de Torreilles et nous avons visité quelques villages alentoures. Le premier soir, nous avons parlé du voyage, de Seville, etc.




Le jeudi 21 nous sommes allés à l’aquarium de Canet, mais seulement les espagnols, la façade de l’aquarium était petite et un peu vieille mais l´interieur était très grand avec beaucoup de poissons, et même des crustaces, des tortues, et des requins. A la sortie il y avait un magasin où nous avons acheté des magnets, des peluches, des portes-clefs et d’autres souvenirs.
Après avoir mangé à la cantine du lycée, nous avons regardé un film en français dans l’amphiteatre.



L’après-midi, je suis allé avec ma famille voir un étang, dans cet étang, des pêcheurs élèvent des huîtres et des moules.
A côté de l’étang, il y avait des petits comerces traditionels de pêcheurs où ils vendent leurs produits.






Le vendredi 22, nous sommes arrivés vers dix heures à Carcassone. Les remparts du château étaient très impresionantes. A côté de la porte, il y avait un petit et beau cimetière.
Quand nous sommes entrés, nous avons marché dans les étroites rues et nous avons acheté des souvenirs.
Ensuite, nous sommes montés sur les murailles et les tours.
Quand nous sommes descendus, un guide nous à expliqué
l’histoire de la forteresse, puis nous avons enfin mangé.
Après le long trajet du retour, je suis rentré chez Noémie.












La journée du samedi à étè très distrayante, nous sommes allés avec quelques français et espagnols mangé au KFC, et après nous sommes allés au centre comercial où je n’ai pas acheté beacoup de choses car c’etait trop chère. J’ai seulment acheté un maillot de l’équipe de France de foot dans le magasin Nike.
Vers sept heures, la mère de Noémie est venue nous chercher, je me suis vite douché puis nous sommes allés dans un restaurant chinois oú j’ai gouté pour la première fois des produits tipiques asiatiques.
Puis nous avons retrouvé Irene, sa correspondante, des amis de Noémie et de ses parents pour faire une partie de bowling.




Le dimanche matin, je me suis reveillé à 13:00 heures, et à deux heures, je suis allé au McDonalds avec les personnes de l’échange.
Après mangé, nous sommes allés à la plage puis dans une bar.
Ensuite, ma famille et moi, nous avons visité Villefranche de Conflent oú il y avait une fortesse sur la montagne.
La fortesse s’appelle Fort Liberia, et elle devait défendre le village face aux troupes espagnoles.
Pour y alleé, nous avons dû grimper un sentier trés fatiguant.
Une fois en haut, la vue était très belle et la fortesse très jolie.
Pour descendre, on devait passer par un tunnel sous-terrain, d’environ mille marches.
À la maison, je me suis douché et après j’ai regardé le Betis, qui jouait contre le Real Madrid, le match a fini 1-1.






Le lundi, nous sommes allés avec les français dans les Pyrénées.
Quand nous sommes arrivés, chacun a pris sa luge, et nous avons descendu la piste de luge toute la journée.
Au retour, nous nous sommes arretés à Villefranche pour visiter ses rues et connaître son histoire. Nous sommes arrivés au lycée vers six heures.
Le soir, je suis resté chez ma correspondante, et pour le dinner, j’ai mangé de la Tartifflete, qui est un plat tipique de la France.





Le mardi matin nous avions cours, mais le profeseur a préféré allé se balader.
Nous sommes allés à la plage, il faisait chaud. L’eau était bonne mais comme nous n’avions pas de maillot du bain, nous n’avons pas pu nous baigner.
Après manger nous devions faire un tournoi sportif, mais comme un des profeseur n’était pas là, nous n’avons pas pû le faire, nous sommes alors retournés à la plage et à Canet pour voir un château.
Comme tous les soirs, je me suis endormi à vingt deux heures.



Le mercredi nous sommes allés à Colliure pour voir la tombe d’Antonio Machado, elle était vieille mais bien decorée. Il y avait des drapeaux républicains, des fleurs, et une plaque avec un de ses poèmes.
Ensuite, nous sommes allés au chatêau royale de Colliure ou un guide nous a expliqué la vie dans le chatêau et son histoire puis nous avons visité les divers cachots. Les espagnols qui vivait là avaient une vie très dure.
Après manger, je suis allé chez-Mme la chapelle oú moi et ma correspondnate y avons passé la nuit, car ses parents étaient partis à Toulouse à cause d’un problème familial.












L’après- midi, moi, Javier, Jesus, Marina, Pablo et nos correspondants, nous sommes allés à Perpignan. Après avoir goûté au Colombus, nous avons un peu marché.
Il y avait beacoup de gitans, mais la ville était très belle.




Le jeudi, nous sommes allés au chatêau des rois de Majorques. Un trés grand château, élu patrimoine de l’humanité par l’unesco.
Le chatêau était divisé en deux, pour le roi et pour la reine, il y avait des grands puits et un grand logement pour les ministres.
A midi nous avons mangé, et jusqu’à 3 heures et quart nous avons eu du temps libre.
J’ai acheté des souvenirs, mais il y avait peu de magasins, surtout des bureaux de tabac et des petits super-marchés.



Le soir, les espagnols et les français nous sommes allé jouer au bowling et au laser game.





Le vendredi matin, nous avons eu un texte à faire pour parler à la radio du lycée.
La classe à étè divisé en groupe de 4 personnes, mon groupe se composé de Noémie, Javier, Mathieu, et moi.
Notre thème était l’aquarium, nous avons parlé des différentes espèces de poissons, du magasin de l’aquarium, etc
L’après midi, j’ai commencé à faire ma valise, un travail très compliqué jaja.
Vers sept heures, nous sommes allés avec les personnes de l’échange au restaurant le Rochet des Pirates à Claira. En rentrant j’ai continué à faire ma valise.







Le samedi, je me suis reveillé a 12 heures, après manger, j’ai fais mes adieux à mon papa français et je suis ensuite parti avec Noemie et sa mère au Lycée
À quatre heures, nous sommes parti à l’aéroport, après 7 heures de voyage en bus et en avion, nous étions déjà arrivé à Seville.




On peut dire que le voyage a étè très bien. Ma famille c’est bien ocupée de moi, les sorties étaient très interessantes, la vie en France est un peu chère jaja, mais magnifique.










Fco. Javier Díaz S.          3ºE       

martes, 2 de febrero de 2016

Barrio conflictivo


Barrio conflictivo:TORREBLANCA




Los primeros asentamientos constan de la época romana, estando allí la vía romana entre
Sevilla – Carmona/Alcalá... más tarde por allí pasaron los caños de Carmona.
La parte actual más antigua es Torre-blanca la vieja, rodeada por cortijos; las tierras de estos cortijos se fueron vendiendo, y a su vez se empezó a construir el canal... Estos terrenos fueron comprados por los habitantes de Torre-blanca que construyeron sus propias casas, y entre ellos algunos eran familiares de los presos que estaban construyendo dicho canal (estos presos eran presos políticos, encarcelados tras la victoria de Franco), formando así parte de Torre-blanca la nueva.
La parte ``conflictiva´´ surgió tras la construcción de pequeños pisos pensados para acoger a los pobres, que fueron víctimas de una arriada en Sevilla (yéndose a vivir allí la gente mas pobre y marginal de Sevilla).



La zona estaba bastante lejos del centro de Sevilla y a su vez muy mal comunicada con este,
por esta razón se le dio ``la espalda´´ y actualmente también existe algo de dejadez.
Debido a los problemas económicos de algunos de sus habitantes, a la falta de culturalización, y la poca vigilancia que tenía, se convirtió en una zona sin futuro, se comenzó el comercio y consumo de drogas, el cual se ha visto multiplicado hasta nuestros días, llevando consigo que en esta zonas concretas se viva de una manera muy marginal.
Al enganche y la necesidad de tomar drogas se llega a la prostitución y robos de todo tipo.



Con el paso del tiempo algunas zonas han mejorado, pero a su vez también otras han empeorado...
La solución podría estar en mejorar la educación (para salir adelante, no con las drogas, sino con los estudios) y culturalización de estas zonas, como también prestarle ayuda y atención a los que la necesitan y solicitan.










Fco. Javier Díaz Sánchez 3ºE

martes, 12 de enero de 2016

Carte Postale



RESEÑA: Mi hermana vive sobre la repisa           de la chimenea

Este libro narra la historia de una familia que vive en Londres, la cual es formada por el padre y la madre, las hermanas Jas y Rose, y el protagonista que es el hermano pequeño llamado Jamie.

Esta novela comienza desvelándonos que Rose, la gemela de Jas murió cuando era pequeña por culpa de una bomba musulmana . . . El padre de Jamie no logra superar esta pérdida y se sumerge en el mundo del alcohol; la madre harta de esta situación decide separarse de su marido.
Las partes restantes del cuerpo mutilado de Rose son repartidas entre ellos.
Jas y Jamie se van a vivir con su padre en un pueblo a las afueras, siendo puestos los restos de Rose, ya incinerados, sobre la repisa de la chimenea.

Jas si logra superar la pérdida de su hermana, y además; mientras Jamie no le da importancia a la pérdida de su hermana, y solo piensa en ocultar a su padre que tiene una amiga musulmana, y en no quitarse la camiseta de spider-man que le regalo su madre hasta que esta no lo vea de nuevo y con ella puesta. 



Saludo

Hola, soy Fco. Javier, y aquí subiré mis trabajos . . .